L’unité et la synodalité – Mgr Matthieu Rougé sur Radio Notre-Dame

Pour écouter Mgr Rougé enregistré sur Radio Notre-Dame, cliquez sur le lien ci-après : https://diocese92.fr/19-01-2024/

Nous voici entrés dans l’importante semaine de prière pour l’unité de tous les chrétiens. Dans le diocèse de Nanterre, conformément à une belle habitude, pasteurs et prêtres (catholiques et orthodoxes) se réuniront pour un temps de fraternité, de prière et de réflexion (cette année chez les coptes de Colombes). Jeudi 25 à 20h30, je participerai à une veillée de prière œcuménique à l’église Saint-Jean-Baptiste de Neuilly.

Le synode d’octobre dernier à Rome a souligné qu’on ne progresserait réellement en synodalité que si l’on avançait significativement sur le chemin de l’unité et fait plusieurs propositions dans ce sens (qui constituent le chapitre 7 du rapport de synthèse).

Jean-Paul II avait demandé à toutes les confessions chrétiennes, dans son encyclique Qu’ils soient un en 1995, de lui faire des suggestions sur un mode d’exercice de la primauté de Pierre compatible avec leur ecclésiologie. Beaucoup de réponses sont parvenues à Rome. Ne serait-il pas temps de les publier ou, en tout cas, de les exploiter ? Les membres du synode ont par ailleurs appelé de leurs vœux une célébration commune des 1700 ans du Concile de Nicée, premier concile œcuménique, concile de l’Eglise indivise, en 2025. « En 2025, providentiellement, lit-on encore dans le rapport, la date de la fête de Pâques coïncidera pour toutes les confessions chrétiennes. L’Assemblée a exprimé son vif désir de

parvenir à une date commune pour la fête de Pâques, afin que nous puissions célébrer le même jour la résurrection du Seigneur, notre vie et notre salut ».

Les temps sont si difficiles et incertains pour les Eglises et pour le monde, les enjeux de salut et de paix si grands, la persécution des chrétiens si rude aussi en certains lieux (le synode a parlé d’« œcuménisme du sang ») que nous ne pouvons pas aborder la question de l’unité de tous les chrétiens sans une certaine urgence. Puisse cela habiter notre prière et féconder notre action !