15/02 – Formation de l’équipe accueil du sancuaire

Notre-Dame de Boulogne est une paroisse et un sanctuaire marial. Nous souhaitons déployer un accueil adapté correspondant à sa mission initiale et à la pastorale du temps présent.

Un petit groupe de volontaires s’est déjà constitué qui ne demande qu’à s’étoffer. Une première réunion va réunir ce petit troupeau voulant bien dégager quelques heures par ci par là pour accueillir/écouter les visiteurs pèlerins dans l’église NDB. Deux personnes du diocèse vont venir spécialement nous former à l’écoute. L’idée est de former un petit groupe soudé et amical qui pourra, par la suite, se retrouver pour échanger les joies et les difficultés rencontrées.

–> Cette première réunion est fixée le MERCREDI 15 FEVRIER de 20h à 22h à l’église. Si vous voulez nous rejoindre, vous êtes les bienvenus !

Information et inscription auprès de Delphine Fournis : 06 61 22 28 08 delphinefournis@orange.fr

Rejoignez la chorale de Notre Dame de Boulogne

Dans un esprit de service d’Église, la vocation de la chorale est d’accompagner et de soutenir par le chant la prière de l’assemblée dominicale. Des répétitions hebdomadaires permettent de préparer la liturgie, d’apprendre de nouveaux chants ou d’en redécouvrir de plus anciens chantés en polyphonie.

Si vous aimez chanter (aucune connaissance de solfège n’est demandée), rejoignez-nous !

Répétions : lundis 20h-22h, 2 rue de Verdun.

Contacts : Béatrice beatrice.murcia@yahoo.fr et Marie-Jeanne mjtimbert@gmail.com

Vous souhaitez avoir un aperçu ? Voici des chants à la Vierge Marie, par notre chorale : https://soundcloud.com/user-756343295/sets/chants-a-marie-chorale-notre

Chants messe : https://soundcloud.com/user-756343295/sets/chorale-notre-dame-de-boulogne?utm_source=clipboard&utm_medium=text&utm_campaign=social_sharing

Du 14/02 au 9/03 – Relique de Carlo Acutis dans notre paroisse

Nous recevrons les reliques du Bienhereux Carlo Acutis du 14 février au 9 mars 2023, tout un programme est prévu pour vous, n’hésitez pas à venir prendre un temps de prière devant elles !

Carlo Acutis, né le 3 mai 1991 à Londres et mort le 12 octobre 2006 à Monza d’une leucémie, est un adolescent italien. Il est connu comme le « cyberapôtre » de l’eucharistie. Il est vénéré comme bienheureux par l’Église catholique et fêté le 12 octobre.

Plus d’informations : sanctuaire@notredamedeboulogne.fr

Flyer-Acutis

Du 28/01 au 5/02, prions pour les vocations

Depuis plus de 50 ans – à l’initiative de la France qui fut la première à créer un Service national des vocations en 1959 et à suggérer au pape Paul VI d’instaurer une Journée Mondiale de prière pour les vocations. Cette semaine, dimanche, nous accueillons l’icône des vocations du diocèse à toutes les messes. Elle restera dans notre paroisse du samedi 28 janvier au dimanche 5 février. En parallèle, nous réciterons une prière pour les vocations à la fin de toutes les messes dominicales.

Retrouvez la web série proposée par le diocèse « ils ont répondu oui ! » :

Plus de videos sur : https://ilsontreponduoui.diocese92.fr/

Zoom sur la Chandeleur

Pourquoi appelle-t-on la présentation de Jésus au temple, la Chandeleur (Sainte Rencontre) ? S’agit-il d’une fête « païenne » ou d’une tradition chrétienne ? Qu’est-ce qu’elle a à voir avec les chandelles ou les cierges  ?

Des origines païennes de la Chandeleur

Deux fêtes païennes se déroulaient historiquement début février – la fête celte d’Imbolc, le 1er, et les Lupercales romaines, le 15 – pour célébrer la fin de l’hiver. C’était le moment de purifier les troupeaux et les champs avant de semer, pour s’assurer fécondité et prospérité.

Les paysans parcouraient les champs avec des flambeaux et faisaient des crêpes avec les restes de farine des réserves. Par sa forme et sa couleur, la crêpe évoquait le Soleil, enfin de retour après l’hiver.

Un rite traditionnel juif… devenu fête chrétienne

Selon l’Ancien Testament, les femmes juives étaient considérées comme impures les 40 jours suivant leur accouchement. Elles devaient ensuite marquer leur retour au Temple par le sacrifice d’un couple de tourterelles.

Pour remercier Dieu de les avoir sauvés de l’esclavage en Égypte, chaque couple devait en outre présenter son premier-né masculin au Temple.

Selon saint Luc, Joseph et Marie se rendirent donc au Temple, à Jérusalem, 40 jours après la naissance de Jésus. Là, deux croyants très âgés, Syméon et Anne, reconnurent en Jésus le Messie. Syméon le qualifia de « lumière pour éclairer les nations ».

La fête de la « Présentation de Jésus au Temple » fut progressivement introduite dans le calendrier liturgique chrétien. On la célébrait à Jérusalem dès 386.

À partir de 450, la fête est accompagnée de processions de cierges. Elle apparaît ensuite à Rome dans la seconde moitié du VIIe siècle.

La Chandeleur se fête quarante jours après Noël, le 2 février. Elle célèbre la présentation de Jésus au Temple, Cette fête clôture le temps de Noël. Ainsi, il est de tradition d’enlever la crèche ce jour-là et de déguster des crêpes.

Pourquoi mange-ton des crêpes à la Chandeleur ?

Pour répondre à cette question, il faut remonter au pontificat du pape saint Gélase Ier, à la fin du Ve siècle. À l’époque, nombreux étaient les pèlerins qui se rendaient à Rome chaque 2 février pour célébrer la fête de la Présentation de Jésus au Temple.

Or, un jour, des pèlerins venus de Jérusalem arrivèrent dans la Ville éternelle totalement épuisés et affamés. Le pape Gélase, dont la générosité envers les pauvres était grande, l’apprit : il demanda alors qu’on leur confectionne aussitôt des galettes rondes pour rassasier leur faim. Au fil du temps, l’usage s’est perpétué et répandu dans les familles, pour le plus grand bonheur des petits et des grands qui peuvent donc adresser un chaleureux merci au bon pape Gélase !

On peut aussi y voir la coutume des Vestales qui préparaient ce jour-là des gâteaux avec le blé de l’ancienne récolte pour que la suivante soit bonne. On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.

Source : https://www.lepelerin.com/foi-et-spiritualite/questions-de-religions/qu-est-ce-que-la-fete-de-la-chandeleur-5531

Prions pour que les éducateurs fassent grandir la vie

En ce mois de janvier, le pape François appelle à prier pour que les éducateurs soient des témoins crédibles, en enseignant la fraternité plutôt que la compétition et en aidant tout particulièrement les jeunes les plus vulnérables.

Beau et vaste chantier que l’intention proposée par le pape ce mois-ci de prier pour les éducateurs. Ce seul mot traverse les réalités sociales et humaines. Il n’y a pas besoin d’être enseignant, professeur, éducateur spécialisé, parent pour se sentir concerné. Chacun dans son métier, son activité associative, ses loisirs, peut se trouver en position d’éducateur ; il transmet à d’autres une compétence, une sagesse, un encouragement, un émerveillement, une ouverture transcendante au beau, au bon, au bien qui stimule la vie autour de soi.

Pour le pape, l’éducateur est d’abord un témoin crédible qui a expérimenté en vérité ce qu’il transmet. Ainsi, il ne s’arrête pas aux compétences techniques nécessaires, il vise plus haut, un bien plus universel : comment une relation entretenue avec des gens, un objet, un art, toute activité intellectuelle ou manuelle, peut être source de fraternité, de joie partagée, de créativité. Les concours et les compétitions qui stimulent la performance, l’excellence, peuvent aussi être au service d’une estime mutuelle, s’ils ne sont pas dans la perspective essentielle de dominer ou d’humilier.

L’attention aux jeunes les plus vulnérables est donnée comme un repère pour vérifier la qualité de l’attitude éducative. L’éducateur peut chercher sa propre satisfaction en s’occupant des ‘meilleurs’ qui renverront une image gratifiante du travail accompli. Les plus faibles décodent cette attitude comme un rejet vis à vis d’eux. Que pourront-ils apporter à cette œuvre collective qui demande de la réciprocité ?

Parfois, ce sera un simple sourire au milieu des épreuves. Cadeau admirable.

Le chantier est immense. Chacun, pourvu qu’il se connaisse un peu lui-même, sait les puissances ténébreuses qui peuvent l’habiter. Un mot dur, une attitude blessante sont si vite partis !

Par ailleurs, dans notre monde qui se laisse entraîner à promouvoir les valeurs individualistes, la tâche des éducateurs devient parfois impossible. Comment partager des valeurs collectives, si chacun revendique les siennes propres ?

En priant pour les éducateurs, nous prions aussi pour nous-mêmes, pour qu’à notre place nous participions à ce beau travail au service du bien vivre ensemble.

Daniel Régent sj, directeur du Réseau Mondial de Prière du Pape en France

Source : https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/prier/intentions-de-priere-du-pape/535213-prions-pour-que-les-educateurs-fassent-grandir-la-vie-intention-de-priere-du-pape-de-janvier-2023/

11/02 – Journée des fiancés et des jeunes mariés

Mgr Rougé invite tous les couples de l’Eglise catholique dans les Hauts-de-Seine qui se marient en 2022 ou 2023 à participer à la La Journée des Fiancés et des Jeunes Mariés, qui aura lieu le samedi 11 février 2023 de 8h30 à 17h30 – à l’église de l’Immaculée Conception de Boulogne-Billancourt.

Pour qui ?

Il est possible de s’inscrire en tant que :

Du 18 au 25 janvier – Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

« Que les catholiques considèrent comme un devoir sacré de se réunir souvent pour renouveler la prière demandant l’unité de l’Eglise » Vatican II, Décret sur l’œcuménisme, 8.

Chaque année, le principal temps fort œcuménique est la « Semaine de prière pour l’unité chrétienne » qui, depuis 1908, rassemble des chrétiens de toutes confessions. Un comité international – composé de représentants du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (Rome) et de la commission Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Eglises (Genève) – publie chaque année un document sur un thème préparé par un groupe interconfessionnel d’un pays. Il propose un thème biblique, un schéma de célébration œcuménique et des prières quotidiennes. Ce sont les chrétiens du Minnesota (États-Unis) qui ont choisi le thème 2023 : « Apprenez à faire le bien, recherchez la justice » (Is 1,17). 

Evénements

  • 19/01 Conférence « Des Coptes à la ‘Pierre de Rosette’ : Champollion face au Mystères des hiéroglyphes » 1822, par Catherine Chadefaud à 19h, rue de Verdun
  • 20/01 Rencontre des diacres, prêtres et pasteurs
  • 22/01 Pèlerinage biblique à la Maison de la Parole
  • 25/01 Célébration œcuménique à Boulogne avec les jeunes de la maison d’Unité. Maison des familles St François de Sales, 1 parvis Jean-Paul II, Boulogne-Billancourt

Tu veux partir aux JMJ ? Viens !

Les Journées Mondiales de la Jeunesse sont une formidable aventure spirituelle et humaine. Depuis des années, des millions de jeunes y ont participé sur les 5 continents ; cela a changé leur vie et leur regard sur le monde. La prochaine édition, en 2023, c’est pour toi !

Nous partirons à la découverte du Portugal et de Lisbonne. Les Portugais nous accueillent généreusement et le pape François y attend les jeunes du monde entier. En fait, c’est Dieu lui-même qui t’invite, toi et tes amis !

Retiens dès maintenant les dates –en gros, du 25 juillet au 6 août 2023 –, et mets-toi en route pour participer à cet évènement mondial hors du commun.

inscription en cliquant sur le lien ci-après : https://jmjaveclediocesedenanterre2023-ndameboul.venio.fr/fr

Contact : P. Blaise 07 60 11 77 97